Toilettes sèches, si nous parlions compostage?

Le compostage des déchets de toilettes sèches

Si vous utilisez des toilettes sèches, vous n’aurez pas d’autres choix que de composter vos déchets, la loi vous le demande.

Qu’est que le compostage ?

Le mot compost vient du latin “mis ensemble”.
Le compostage déchets de toilettes sèches est un processus de décomposition et de transformation  contrôlée de déchets organiques

compostage vue en coupe

biodégradables. Sous l’action de populations microbiennes diversifiées, évoluant en milieu aérobie (en présence d’oxygène) ou anaérobie (en l’absence d’oxygène) l’humus peut se former.

Tout ce qui se dégrade est offert aux lombrics, aux bactéries, aux champignons, aux actinomycètes, aux iules, aux aptérygotes. Ainsi toutes sortes de bébêtes peuvent bien s’en nourrir.

Dans quel but ?

Le but de ces transformations est évidemment un retour des matières organiques vers le sol, afin d’en améliorer la fertilité.
Rendre à la terre ce qui vient de la terre, c’est écologique et très bon pour le jardin.

Dans les  toilettes classiques, une fois vos besoins effectués, les déchets partent vers un cycle de traitement de l’eau, coûteux et pas vraiment écologique. Dans les toilettes sèches à compost, les fèces ainsi que les urines et la litière sont récupérées et valorisées.

Ainsi, l’utilisation des toilettes sèches vous responsabilise. En effet, il vous incombe de mettre en place le processus de recyclage de vos déchets.
Pour cela vous devrez procéder au compostage !

Les règles :

La loi et le bon sens, pour l’utilisation de toilettes sèches, imposent le compostage des matières organiques (fèces, urines et papiers).

En France, la loi oblige le compostage des déchets de toilettes sèches sous certaines conditions.
Le compostage doit ce faire dans un bac fermé sur une aire étanche.
Le compostage en tas, à ciel ouvert, est strictement interdit.

La logique voudrait de ne pas séparer le compost du sol. En effet, en France le compostage des résidus des toilettes sèches à litière ne peut se faire que séparé de celui-ci.
En outre, les « SPANC » locaux, autorisent le compostage à même le sol dans le cas de petites quantités pour les particuliers.  Le composteur doit malgré tout être muni d’ un couvercle afin d’éviter le rinçage des déchets lors de fortes pluies.

Comment composter ?

Si vous compostez déjà les déchets de votre jardin ou les déchets de la cuisine, vous connaissez le principe, pas de problème d’adaptation.

Si c’est nouveau pour vous il vous faudra connaître les principes de base.

Tant que l’on veille à un bon équilibre entre matières sèches et humides, la transformation en compost se fait tout naturellement.

Le compostage se divise en deux grandes phases distinctes: la décomposition puis la maturation.

composteur en bois les deux modèles

Au début du compostage, seuls les micro-organismes sont actifs. Cette phase, pendant laquelle beaucoup d’oxygène est consommée et pendant laquelle la température monte, est appelée phase de décomposition.
Ainsi, lors de la phase de décomposition une réduction de volume est perceptible.

La phase de maturation est la plus lente. C’est surtout la macro faune qui est active et non les micro-organismes. Le compost est alors entièrement transformé en humus. Au bout d’un délai d’un an environ, une fois que les « grosses » bébêtes ont bien travaillé,  l’humus est stable. Votre compost est terminé.

Où faire le compostage des déchets de toilettes sèches ?

Pour les déchets de toilettes sèches, le compostage doit se réaliser en bac, il faut donc disposer d’un minimum de deux mètres carré pour pouvoir installer un composteur.

Que faire de l’humus une fois le compostage des déchets de toilettes sèches terminé ?

jardin potager
jardin potager après apport de compost

L’utilisation de l’humus pour votre jardin d’ agrément ou votre potager, est possible après 2 ans à compter du dernier ajout.

Bon à savoir…

L’usage des toilettes sèches naturelles et donc le compostage, ne vous impose pas « l’utilisation de feuilles d’arbre séchées pour vous essuyer!!! »

Vous pouvez utiliser n’importe quel type de papier toilette.  Mais si vous voulez rester dans l’esprit écolo, optez pour du papier recyclé et non blanchi.

De la même façon vous pouvez utiliser différentes sortes de matières carbonées servant de litière. Paille hachée, chanvre hachée, copeaux… conviennent,  mais le plus pratique et le plus efficace reste la sciure de bois.

Certains systèmes de toilettes sèches, notamment  les toilettes à séparation, ne favorisent pas le compostage.
La séparation des urines rend difficile l’équilibre entre matières sèches et humides et entre l’ azote et le carbone.

Pour certaines personnes le compostage relève presque d’un art…
Si votre patience et votre savoir faire est au rendez vous, pas de problèmes. Mais si vous avez des doutes quant au résultat de votre compost, mieux vaut ne pas l’utiliser dans votre potager, mais plutôt sur vos haies, arbustes ou plantes.
Comme dans toutes pratiques, il est nécessaire de se former avant d’aller plus loin dans la valorisation  du compost de toilettes sèches pour votre potager.

4 réponses sur “Toilettes sèches, si nous parlions compostage?”

  1. Nous sommes un club canin, nous recevons du monde principalement le samedi, le nb de personnes sur la journée varie entre 40 et 70 personnes. Le mercredi est aussi un jour où le club est ouvert mais le nb de personnes est plus limité de 10 à 30.
    Notre terrain est situé en Haute-Savoie / 600 m d’altitude.
    Quel type de toilettes sèches pourraient convenir ?
    Quel serait le coût annuel d’entretien ?
    Quel cout pour le composteur ?

    1. Bonjour
      Pour votre club canin les toilettes sèches à sciure sont la solution. Vue la fréquentation, une vidange journalière sera nécessaire.
      La température extérieure et l’altitude n’ont que peu d’influence sur le fonctionnement des toilettes sèches. Toutefois le processus de compostage sera un peu ralenti, mais rien de grave.
      Le coût d’entretien est extrêmement réduit, si vous trouvez de la sciure à proximité, il sera quasiment nul, uniquement l’achat des sacs compostables, environ 5 euros le rouleau de 10 sacs. Le compostage ne coûte rien hormis l’achat du composteur.
      Sans odeur même l’été, et très facile d’utilisation,les toilettes sèches à sciure ne nécessitent que peu d’entretien.
      Bonne réflexion,
      Léquipe I CAG Compagnie

  2. Bonjour, il faut mélanger les copeaux de bois et des déchets vers pour faire du compostes, pouvez vous m’indiquer les proportions svp ?

    1. Bonjour,
      il est difficile de vous indiquer les proportions, car plusieurs facteurs entrent en considération.
      Le taux d’humidité de l’air, du sol (si le votre compost est en contact avec celui-ci) et des matières que vous y ajoutez ainsi que le type de déchets (pelures ménagères, déchets de jardinage)…
      Si il est trop humide, il aura tendance à moisir et non à composter, au contraire si il est trop sec, le processus de compostage ce mettra difficilement en place.
      Apres quelques essais et en mélangeant correctement votre compost à chaque ajout, vous pourrez constater quelles sont les proportions les plus adaptées dans votre cas.
      Cordialement,
      L’équipe I CAG Compagnie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *